photo_Michel-60a2c

Monique, Thérèse, Marc, Brigitte …, des amis fidèles de la locale Ecolo qui nous ont quittés beaucoup trop tôt – et l’année dernière, ce fut Patrick Amitié qui décédait brusquement, nous laissant orphelins d’une personnalité attachante, apprécié de tous.

Le sort s’acharne sur notre petite locale car nous apprenions le 25 mai 2013 dernier la disparition de Michel Capron. On avait beau connaitre la gravité de sa maladie, on se rattachait toujours à ce petit espoir qui guidait Michel qui s’est battu jusqu’au bout. Michel s’est éteint paisiblement entouré de toute sa famille.

Michel était une forte personnalité, profondément impliqué dans la vie sociale et économique de sa région. Formateur – il a été un des responsables de la FOPES (la faculté ouverte de Louvain-la-Neuve) et le vice-président du CUNIC, militant syndical et chercheur, il s’était notamment spécialisé dans l’analyse des relations interprofessionnelles et dans l’évolution de la sidérurgie wallonne et a publié une multitude d’articles sur ces sujets, en collaboration notamment avec le CRISP. Michel était reconnu pour ses compétences auxquelles les journalistes faisaient souvent appel. Les hommages furent impressionnants, du président de la Région wallonne à la présidente d’Ecolo, du monde académique et du milieu syndical…

Michel était d’une grande générosité et d’une amitié fidèle et camouflait ses sentiments derrière sa barbe à la Karl Marx. Ce grand intellectuel a consacré beaucoup de temps ces dernières années à la vie locale et à l’animation du groupe des Ecolos de Montigny-le-Tilleul. Il fut en effet il y a treize ans, un des fondateurs de la locale Ecolo et depuis, il n’a pratiquement pas manqué une réunion – étant désolé que son état de santé l’empêchât de participer aux dernières activités. Toujours lucide dans ses analyses, il n’hésitait jamais à mettre la main à la pâte quand c’était nécessaire.

Un « grand Monsieur » – une de ces personnes “qui marque” et qui impressionne .

Son intégrité, sa droiture, la profondeur de ses convictions, sa rigueur mais aussi sa bienveillance, sa chaleur humaine,…Michel était tout cela à la fois. Il était pour nous, un compagnon, celui qui transmet et partage savoir et expérience. Il était aussi un ami car un lien spécial nous unissait au fil des moments forts de la locale.

J’ai eu la chance de rencontrer Michel quelques jour avant son décès et de boire avec lui une bonne bouteille de vin – c’est un souvenir chaleureux ! Michel souffrait d’être coupé de son milieu social par sa maladie, nous avons donc parlé de la locale Ecolo, de nos familles et aussi des affaires du monde qu’il continuait à suivre passionnément.

Pierre Lemaitre