C’est la deuxième édition de la Gratiféria, et gageons que ce ne sera pas la dernière, tant le succès est grand !

Les organisateurs, la locale Ecolo de Montigny-le-Tilleul, proposent une idée simple : une brocante où tout est … gratuit ! Les gens sont invités à venir déposer des objets qu’ils n’utilisent plus, et qui pourraient intéresser d’autres personnes. Le but est non seulement de rendre service, mais aussi de promouvoir la seconde main, éviter le gaspillage, et la débauche de déchets. David Petit, l’organisateur de cette Gratiféria, explique que “presque tout” était le bienvenu: “nous acceptons tout sauf les vêtements et les chaussures, car des structures de dépôts existent déjà ailleurs, et c’est difficile à gérer. Les gens sont très respectueux du principe et apportent des choses qui sont encore fonctionnelles, propres, en bon état.” Les dons affluent rapidement: “nous avons déménagé, et des objets que nous n’utilisons plus restaient dans des caisses à la cave. Autant les donner !” nous dira l’un. “Je garde tout, j’accumule et finalement, je n’en fais rien. Autant faire plutôt plaisir à quelqu’un!” avouera l’autre. Un jeune garçon vient déposer des puzzles et une guitare. ” c’est chouette de savoir qu’un autre enfant va prendre mes jeux, car tout le monde n’a pas la même chance dans la vie”.

David Petit : “les gens sont surpris, ils ont l’habitude des brocante où il faut acheter la marchandise. Une fois qu’ils ont bien compris qu’ils pouvaient se servir gratuitement, ils ont un grand sourire. Et personne n’exagère.”

C’est ainsi que l’on trouvera de la vaisselle, des livres, des dvds, de l’électroménager, des poupées et autres jouets, ou des objets plus insolites comme une antenne satellite ou un vélo. Le vélo justement, a très vite trouvé preneur : un monsieur ravi d’en être le nouveau propriétaire : “Je vais travailler en bus, et parfois il est en retard ou supprimé, ou bloqué dans les embouteillages, et j’arrive en retard au boulot. Avec le vélo, je serai autonome !”. Une dame, accompagnée de son mari, remplit de grands sacs d’objets divers. “vous savez, si on veut acheter tout ça, ça coûte cher. La vie est devenue difficile, pour des ouvriers comme nous. Cette Gratiféria, c’est vraiment une excellente idée !”.

Les objets non distribués à la fin de la journée seront donnés à l’Equipe Sociale de Montigny-le-Tilleul et à la Croix-Rouge de Charleroi.

Christine Borowiak – 11/06 – 07h27